Comment améliorer le SEO de son site web en 5 points ?

Vous souhaitez gagner en visibilité sur le web ? Alors deux solutions s’offrent à vous : le SEO (référencement naturel) et le SEA (référencement payant).

Lors d’une requête sur Google, vous êtes déjà certainement tombée sur plusieurs annonces. Il est possible de donner un énorme coup de boost à son référencement en payant et en réalisant une campagne publicitaire sur Google Ads. C’est le SEA.

Les liens qui se trouvent en dessous de l’annonce (Seomix & Twaino), c’est du SEO.

Quels sont les avantages du SEO ?

L’un des principaux avantages du SEO, c’est que vous n’avez pas besoin de payer. Avec les bonnes stratégies, il peut s’avérer presque aussi efficace que le SEA.

La preuve, le site de Seomix est premier pour la requête “se former au SEO” et se retrouve en haut de la première page de Google.

En vous formant un minimum, c’est possible pour vous aussi !

Le SEO est un excellent moyen de booster votre visibilité sur le web et les réseaux sociaux.

Pour cela, voici quelques trucs et astuces qui vont vous aider à améliorer votre référencement naturel.

1. Travailler son contenu

Si avant le contenu était rédigé uniquement pour les internautes, aujourd’hui, il faut aussi penser à l’algorithme et au robot de Google. En effet, une fois que votre site est en ligne et public, ce dernier passera régulièrement dessus pour indexer vos pages.

Cela signifie qu’il évaluera la pertinence de la page selon différents critères (les mots-clés, les balises, la qualité, la pertinence du contenu, les images choisies, etc.)

Dès que vous publiez du nouveau contenu, que ce soit la modification de pages existantes ou la création d’un nouvel article de blog, le Googlebot en est averti. En d’autres termes, plus vous créez du contenu, plus souvent le Googlebot passera sur votre site web.

Mais attention ! C’est à double tranchant. Publier du nouveau contenu et mettre à jour régulièrement son site web, c’est bien. Mais encore faut-il que le contenu soit pertinent et qualitatif.

Le Googlebot, de plus en plus intransigeant

Avec les années, le Googlebot est devenu de plus en plus efficace pour faire la différence entre un bon et un mauvais contenu. Lorsqu’il tombe sur un contenu de faible qualité, il sanctionne le SEO du site.

Par conséquent, privilégiez toujours la qualité sur la quantité.

Pour des informations complémentaires concernant l’indexation de vos pages par le Googlebot, je vous conseille de lire cet article : https://bit.ly/34FFBIF

2. Choisir les bons mots-clés

Pour travailler son contenu et l’optimiser pour le référencement naturel, il est essentiel de choisir les bons mots-clés.

Pour ce faire, je vous conseille d’écrire sur un papier tous les mots-clés ou expressions clés en lien avec votre domaine d’activité et de retenir les plus pertinents.

Je ne vous dis pas de bourrer votre contenu de mots-clés, mais il doit en contenir suffisamment. Pour plus d’efficacité, choisissez quelques mots-clés généraux ET des mots-clés plus spécifiques.

Si les mots-clés généraux tels que « comment gagner de l’argent » ou « comment avoir confiance en soi » (les mots-clés sont en gras) sont hyper populaires et, donc, très bien référencés, la concurrence est féroce. Il vous sera, alors, très difficile d’apparaître en première page de Google si vous ne choisissez que des mots-clés généraux.

Sélectionnez donc vos mots-clés avec soin, et utilisez-les régulièrement lorsque vous créez du contenu, que ce soit sur votre site web ou les réseaux sociaux. Cela vous permettra d’obtenir un bon positionnement sur ces derniers.

Quelques outils pratiques

Pour vous aider à déterminer les meilleurs mots-clés pour vous, vous pouvez utiliser des outils gratuits comme Google Trends, Google Key Planner, Keyword Tool, mais encore bien d’autres…

3. Insérer des balises HTML

Tout le monde connaît l’importance des paragraphes pour rendre un texte lisible et hiérarchiser son contenu. Mais saviez-vous que le robot de Google ne les voit pas ?

Pour qu’il puisse les voir, il faut parler avec son langage : le code HTML.

Vous voulez avoir une idée ? Il vous suffit de faire un clique droit sur votre souris lorsque vous êtes sur une page web et de cliquer sur “afficher le code source de la page. Vous tomberez sur quelque chose comme ça…

Evidemment, on ne doit pas afficher ce code source pour les internautes, ce serait incompréhensible ! Par contre, vous devez en connaître les bases pour avoir un bon SEO. Notamment la hiérarchisation de votre texte par des balises HTML.

Si je reprends la capture d’écran en exemple ci-dessus, on trouve plusieurs balises : <head> ; <title> ; <script> ; <link> ; etc.

Avant de continuer, vous devez savoir qu’il existe des balises ouvertes et des balises fermées.

Ainsi on écrira : <head> …… </head>, ou <title> … </title> ; <script> …. </script> ; <link> … </link>, vous comprenez le principe ?

Je vous rassure, à moins que vous souhaitiez développer vous-même votre site web, vous n’avez pas besoin de connaître toutes ces balises.

Les balises importantes pour hiérarchiser un texte

La balise <Title>, c’est le titre de votre page. Ainsi, le robot de Google voit directement de quoi parlera votre page.

La balise <H1>, c’est le titre de votre article, ou de votre contenu. En guise d’exemple, ma balise <H1> c’est : « Comment améliorer le SEO de son site web en 5 points ? ». En langage HTML, je l’aurais écrit de cette manière : <H1> Comment améliorer le SEO de son site web en 5 points ? </H1>

Ensuite viennent les balises H2 – pour les différents sous titres importants – puis les H3, H4 et ainsi de suite.

Dans le cas de cet article, les balises H2 (ou sous-titres) représentent les 5 points abordés.

La conclusion de cet article est une balise H3. Généralement, c’est toujours la balise choisie pour une conclusion.

Si vous n’utilisez pas de balises, le contenu restera lisible pour les internautes mais sera illisible pour Google. Il ne pourra donc pas indexer votre page correctement et votre référencement sera médiocre.

Plus facile avec WordPress

Bonne nouvelle pour celles qui ont leur site sur WordPress. Il y a un outil d’intégration de balises automatique lorsque vous rédigez du contenu.

Vous pouvez aisément choisir la balise qui correspond et elle s’intégrera directement. Même si le code HTML ne sera pas visible pour vous, il le sera pour Google, pratique non ?

Pour aller plus loin…

Si vous n’êtes pas familiarisée avec le SEO, ces notions peuvent vous sembler un peu compliquées. Il existe de nombreux articles sur le sujet pour vous aider. En voici un : https://www.journalducm.com/les-balises-hn-en-seo-savoir-les-optimiser/

4. Regarder ce que les autres font

Si vous n’êtes pas à l’aise avec le SEO ou que vous n’avez pas d’inspiration, vous pouvez toujours regarder ce que les autres font.

Observez les mots-clés ou expressions clés qu’ils ont utilisés sur leur site web.

Les différents marketeurs s’inspirent entre eux et trouvent ainsi de nouvelles techniques et des moyens de faire mieux que leurs concurrents dans leur domaine respectif.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les sites qui ont le meilleur référencement et inspirez-vous en.

5. Tracker les liens morts

Si vous êtes sur WordPress, vous pourrez installer le pluging « broken links checker » qui tracke les liens morts de votre site.

Rien de pire pour un internaute de cliquer sur un lien lui ramène à une “error 404”.

Trop de liens morts, en plus d’envoyer une mauvaise image aux visiteurs de votre site, envoie une image négative au robot de Google qui vous sanctionnera d’un point de vue SEO.

Je vous conseille de vérifier régulièrement les liens morts de votre site pour éviter ce problème.

Conclusion

Les algorithmes de Google sont impitoyables et ne font pas de cadeau en cas de contenu de mauvaise qualité ou non optimisé. En appliquant ces techniques de base, vous pourrez facilement booster votre SEO et éviter d’être sanctionnée par Google.

Il existe des dizaines d’autres techniques pour renforcer votre référencement naturel, certaines sont beaucoup plus complexes que d’autres et feront l’objet d’un autre article.

Aurélie Bertrand – Experte en Inbound Marketing